À propos

Mickaël Roy

Né en 1988 à Mulhouse (68), vit et travaille actuellement en Alsace.

Mickaël Roy développe une pratique de recherche en arts, de critique d’art, de commissariat d’expositions et de projets artistiques ainsi que de médiation et de pédagogie dans le champs des arts visuels contemporains et de leurs extradisciplinarités (sciences humaines, sciences sociales).

Il s’intéresse notamment, dans une perspective socio-historique, aux pratiques et formes artistiques et culturelles pour leurs conditions d’existence et d’expérience partagée à l’ère du contemporain. A ce titre, ses recherches portent actuellement sur l’existence de régimes esthétiques et de pratiques artistiques en regard des enjeux de sens et de sensibilité au vivant qu’implique la crise environnementale contemporaine, dans la perspective de l’actualisation du concept d’écosophie et de son articulation éthico-politique (Félix Guattari, Les trois écologies, 1989). En parallèle, il s’intéresse aux relations poreuses entre pratiques artistiques et cultures anthropologiques à l’intersection du principe de liberté de création et de la nécessaire promotion des droits culturels des personnes.

Mots clés : création (liberté de), processus créatif, cultures, extradisciplinarités, pratiques socialisées, co-création, participation, oralité, expressions, intermédiation, communautés interprétatives, démocratie, démocratie culturelle, droits culturels, arts situés, territorialité, localité, subjectivité, subjectivités territoriales, subjectivation, représentations (crise des), anthropocène, écoumène, écologie des arts, arts écologiques, écosophie, sphères publiques, communs, économie créative & économie culturelle, sociale et solidaire

————————————————————————————————————

Dans le champ de la critique d’art, il a notamment collaboré avec : la revue NOVO (Grand-Est), la revue Branded (Paris), le journal Hors-d’œuvre (Dijon), le journal Le Progrès (Lyon), la revue Offshore (Montpellier), le Frac Alsace (Sélestat), le MRAC Occitanie (Sérignan), La Cellule Becquemin & Sagot / les éditions Analogues (Arles), le Salon de Montrouge, la galerie Iconoscope (Montpellier), la galerie Vasistas (Montpellier), la galerie Bernard Jordan (Paris), Pascal Navarro / PA – Plateforme de dessin contemporain (Paris), Guillaume Barth / le festival Musica (Strasbourg), Capucine Vandebrouck / Institut français de Stuttgart, Marc Etienne / les Ateliers d’artistes de la Ville de Marseille, Lieu Commun (Toulouse) / thankyouforcoming (Nice), l’Ecole supérieure des beaux-arts de Nîmes, Marie-Johanna Cornut / 2angles (Flers), Paul Heintz / la galerie du CROUS (Paris) / l’association 379 (Nancy), Bruno Grasser / l’association Val’image (Beaugençy, Val-de-Loire), Agathe Bertaux Weil / la Biennale Jeune Création issue des écoles d’art européennes – mulhouse00 / éditions Zéro2, etc.

Dans le champ du commissariat d’expositions, il a notamment collaboré avec : Le Granit – scène nationale (Belfort), l’école d’art G. Jacquot (Belfort), la galerie Iconoscope / Drawing room – salon du dessin contemporain (Montpellier), le CEAAC (Strasbourg), l’association Mulhouse Art Contemporain, Le Séchoir – espace d’art contemporain (Mulhouse), le Musée des beaux-arts de Mulhouse, l’association Accélérateur de particules / ESAD (Strasbourg), l’Institut d’études supérieures en art – IESA et l’Atelier Sumo (Lyon), la galerie Tator et Bikini – espace d’art contemporain (Lyon), l’association réseau Dédale (Mulhouse) / le Centre d’initiation à la nature et à l’environnement – CINE Le Moulin (Lutterbach), la Biennale de la photographie de Mulhouse, etc.

Dans le champ de la médiation culturelle et de la pédagogie, il a notamment collaboré avec : le CRAC Alsace (Altkirch), le Musée Sundgauvien (Altkirch), le festival Ososphère (Strasbourg), l’association Simultania – Strasbourg, l’Agence Culturelle d’Alsace – Frac Alsace (Sélestat), les commissaires anonymes (Strasbourg), les Ateliers pédagogiques d’arts plastiques (Mulhouse), les Musées municipaux de Mulhouse, les Musées de Belfort et de Montbéliard, la Biennale et le Musée d’art contemporain de Lyon, l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne, l’Institut d’études supérieures d’art – IESA (Lyon), le CCN-Occitanie (Montpellier), le Centre d’art contemporain La Chapelle Saint-Jacques (Saint-Gaudens), le Frac Languedoc-Roussillon (Montpellier), l’Université de Haute-Alsace, l’Université populaire du Rhin – Mulhouse, l’école municipale des beaux-arts de Sète, l’ENSBA Lyon, l’Université Paris 8, l’école d’art G. Jacquot (Belfort), etc.

Mickaël Roy est actuellement chargé du développement culturel auprès de l’association Emmaüs Centre-Alsace à Scherwiller (67), chef de projet pour la préfiguration d’un centre culturel et de résidence artistique et solidaire.

Depuis 2020, il est membre, à titre bénévole, du Comité technique d’acquisition du Fonds régional d’art contemporain Poitou-Charentes (Angoulême).

Membre de l’association Commissaire d’expositions associés (CEA).

9BF230F3-EEC4-44B6-AF36-F634A6D2A2A7

Courtesy : Anne Immelé, 2019